1. mars, 2018

Critique Aventure policière de " La quadrature du cercle des pourris "

La plupart des romans policiers que j’ai lus, sont pour bon nombre aussi un peu des thrillers. J’ai très peu lu de vrai policier, très terre à terre, sans effusion de sang. Voici que le manque est comblé avec La quadrature du cercle des pourris.

Une vieille enquête de viol remonte après 20 ans. Les victimes de l’époque sont un jeune couple. 4 hommes du grand monde sont les coupables. Quand la vérité tombe en image et dans de mauvaises mains, les comptes vont se régler de façon bien personnelle, et de nouveaux cadavres font surgir.

Ma lecture a été un peu floue jusqu’à la 50/70° page. L’auteur plante ses personnages et j’ai eu du mal à m’y retrouver mais les choses se rangent rapidement et le contexte est planté.
On sait rapidement qui a tué qui mais le but de la lecture est clairement de savoir comment va se dérouler l’enquête, comment va réagir le tueur pour ne pas être découvert et comment le gentil flic va faire pour le serrer.

Comme tout bon policier qui se respecte, le flic est un esseulé, blessé par la vie, célibataire endurci avec ses petites histoires de cul qui n’aboutiront pas car il n’est pas bien dans ses pompes et que les vieux fantômes planent toujours au-dessus de sa tête. Une valeur sure qui fait toujours son effet et que j’aime toujours autant.

Le déroulement se compose de recherches, d’indices, de témoins mais aussi de violentes explosions, de courses poursuites de fou, de liquidations de sang gelé (parce que le mec c’est bien plus que du sang-froid qu’il a), un vrai film à l’américaine, avec des gros guns, des fusillades et des crissements de pneus ,je l’ai auraient presque entendu au fil de ma lecture.

Entre complots politiques, dessous de table et pots de vin, nouvelles technologies dignes de nos séries préférées du vendredi soir, j’ai trouvé avec ce roman une véritable intrigue et de l’énergie. Bien que je me sois souvent pommée entre les personnages, l’auteur à su me garder attentive et j’ai poursuivi ma lecture jusqu’au bout avec plaisir.